UN PROGRAMME D’INSERTION EN 3 VOLETS: SAVOIR-ÊTRE, SAVOIR ET SAVOIR-FAIRE

  • Home / Aide humanitaire/Articles / UN PROGRAMME D’INSERTION…
UN PROGRAMME D’INSERTION EN 3 VOLETS: SAVOIR-ÊTRE, SAVOIR ET SAVOIR-FAIRE

UN PROGRAMME D’INSERTION EN 3 VOLETS: SAVOIR-ÊTRE, SAVOIR ET SAVOIR-FAIRE

De la vente à l’agriculture

La dernière étape de notre programme consiste à faire vivre aux jeunes différentes expériences professionnelles. Nous leur proposons différentes activités comme la fabrication et la vente de beignets ou de jus traditionnel, l’agriculture, ou encore la maçonnerie. Ils choisissent selon leur centre d’intérêts. Cette étape a deux buts:

  • Premièrement on veut leur permettre d’acquérir des compétences professionnelles transférables comme la ponctualité, la rigueur au travail ou encore le travail en équipe. Pour ces jeunes, c’est souvent leur première expérience de travail, donc ils ont beaucoup de choses sur lesquelles travailler et c’est l’occasion pour eux de le faire s’ils le veulent. Certains embrassent avec enthousiasme cette partie du programme, mais d’autres s’y engagent en traînant des pieds et c’est généralement ceux là qui finissent par retourner dans la rue.
  • Car l’autre but de ce programme est justement de tester leur transformation, leur caractère véritable. Il ne faut pas oublier que ces jeunes ont longtemps vécu dans la rue et qu’ils ont adopté un mode de fonctionnement en marge de la société; la plupart volaient, mentaient et faisaient tout ce qu’ils pouvaient faire pour se nourrir. Quand ils arrivent chez nous, ils nous disent qu’ils sont prêts à changer de vie. Le véritable test qui distingue ceux qui sont effectivement prêts à changer de ceux qui ne sont qu’à la recherche d’un repas et d’un logis temporaire, sont ces différentes expériences professionnelles qu’on leur fait faire. La première cohorte des jeunes a appris à faire des beignets et à les vendre. Et de cette cohorte de 11 jeunes, seuls 4 sont restés dans le programme, les autres ayant volé l’argent de la vente et fuient. Cela ne nous a pas surpris parce que nous sommes conscients de la bataille intérieure que vivent ces jeunes. Notre rôle c’est de leur montrer tout ce qu’ils pourraient être s’ils décidaient d’embrasser cette nouvelle vie, mais le choix leur appartient.

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.